Saint-Yrieix

Situé au carrefour de la Haute-Vienne, de la Corrèze et de la Dordogne, Saint-Yrieix regorge de multiples richesses.

Dernière étape avant le Périgord, la commune s’équilibre entre ses paysages qui appellent la Dordogne toute proche et son rattachement aux traditions limousines.
La cité médiévale aménagée et embellie, dallée en pierre de Saint-Yrieix, s’ouvre sur la place Attane avec sa vaste collégiale. A ses côtés, la Tour du Plô, donjon médiéval des Vicomtes de Limoges, amorce la descente vers les ruelles pittoresques avec hôtels particuliers en pierres et pans de bois.

Saint-Yrieix a toujours été une ville de commerce, carrefour économique depuis les temps antiques avec les grands axes d’échanges des métaux, notamment avec ses mines d’or.

La ville moderne possède aussi d’autres quartiers comme la Place de la Nation, ancienne place du Foirail, de ces foires si vivantes en limousin qui rendent hommage à des races d’exception telles la vache limousine, le veau élevé sous la mère et le porc cul noir.

L’une des premières réussites industrielles de Saint-Yrieix reste l’extraction de kaolin depuis sa découverte en 1765 par Jean-Baptiste Darnet. Le site archéologique de Marcognac témoigne du creuset que constitue la ville pour la porcelaine de Limoges. On trouve encore un grand choix de porcelaine à Saint-Yrieix.
La ville fait partie du réseau des "Plus Beaux Détours de France".